pt-image
Olivier Borderieux Photographe amateur à Saint-Étienne

ACTUALITÉ

CONTACT

CITATION / PROVERBE

Conseils pour débuter avec un réflex numérique

Voici quelques conseils pour débuter avec votre nouveau réflex numérique

manuel1

1 – Lisez le manuel

Ça peut sembler un peu rébarbatif, mais c’est la base pour savoir à quoi servent tous ces boutons mystérieux sur votre appareil. Alors vous n’allez peut-être pas comprendre tout ce qui y est dit, mais c’est réellement indispensable pour connaître toutes les fonctions de votre appareil (et il y en a sans doute que vous ne connaissez pas), et pour tirer le meilleur parti des fonctions de votre nouveau jouet. Ça vous aidera vraiment à être plus confiant et réactif en photographiant.

Vous trouverez quelques manuels sur ma page : mon manuel

 


 

exposition1

2 – Apprenez les bases de l’exposition

Si vous voulez vous faire plaisir et faire vraiment les images que vous souhaitez, il va vous falloir vous pencher un peu sur la technique. Pas uniquement, mais il y a certaines choses qu’il faut comprendre. Et avant tout les bases de l’exposition, à savoir l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

 


 

molette_modes1

3 – Sortez du mode automatique

Le mode « vert » ou tout automatique, c’est bien pour utiliser votre reflex comme un compact pour prendre des photos de soirée sans réel intérêt artistique. Sauf que j’imagine que si vous avez mis 3 fois le prix d’un compact, c’est quand même pour en obtenir un peu mieux, ne serait-ce que pour des photos de famille ou quelques portraits de vos enfants. Alors au début, vous pouvez vous contenter des modes élémentaires, mais ce n’est franchement pas suffisant pour tirer le meilleur de votre appareil. Alors testez les modes créatifs, mais avant ça il vous faut maîtriser le point précédent !

Vous trouverez plus de détails sur l’utilisation des modes sur ma page : les modes et programmes

 


 

regle_tiers1

4 – Apprenez les règles de la composition

Connaître la technique n’est pas tout : il faut apprendre la composition, c’est-à-dire comment cadrer votre image, comment y placer votre sujet, comment gérer l’arrière-plan, etc… Bien sûr, vous conservez votre liberté et il est hors de question de rentrer dans un cadre trop strict pour composer vos images. Mais avant de pouvoir transgresser les règles, il faut les connaître. Commencez par prendre connaissance de la règle des tiers et du nombre d’or.

 


 

flash_intégre

5 – Coupez le flash intégré à l’appareil

Un flash en soi, ce n’est pas MAL. Sauf que celui qui est intégré à l’appareil est franchement mauvais. En réalité, il est trop petit pour que la lumière qu’il émet soit de qualité, et en plus il est orienté face au sujet, ce qui donne la fameuse face de fromage blanc. Autrement dit, rien de bon à en tirer, à moins d’en diffuser ou d’en réfléchir la lumière.

Si vous envisagez de faire de la photo au flash, préférez l’utilisation d’un flash cobra qui est plus puissant, qui peut s’orienter, se déporter et diffuser la lumière.

 


 

photographe1

6 – Photographiez beaucoup

Je ne dis pas qu’il faut shooter au hasard sans réfléchir, bien au contraire : vous devez penser chaque image avant de déclencher. Mais vous avez la chance de pouvoir expérimenter beaucoup sans coût supplémentaire, alors exprimez-vous ! Faites beaucoup d’essais, essayez différentes compositions, différents réglages : vous apprendrez beaucoup !

 


 

raw_jpeg

7 – Shootez en RAW

L’une des caractéristiques essentielles d’un reflex, c’est qu’il a la capacité de vous donner non seulement une image jpeg classique, mais aussi ce qu’on appelle un fichier RAW.

Ce n’est pas réellement une image, mais plutôt la combinaison de tout ce qu’a capté votre appareil à la prise de vue, comme l’équivalent d’un négatif numérique.

Inconvénient : il vous faut un logiciel spécialisé pour lire les RAW, et vous devrez appliquer vous-même ce que fait d’habitude l’appareil (contraste, amélioration de la netteté, diminution du bruit, …).

Mais vous allez me dire, ça fait beaucoup d’inconvénients ! Oui, mais une fois qu’on commence à maîtriser le développement numérique, on commence à comprendre pourquoi : en effet, l’utilisation du RAW permet d’avoir absolument tout pouvoir sur votre image après coup : vous pouvez en modifier très précisément l’ambiance des couleurs, le contraste, faire de beaux noirs et blancs, et 1000 autres choses encore. De toute façon, vous y viendrez !

 


 

critique1

8 – Faites critiquer vos images

Avoir des retours, c’est très important pour réaliser ses erreurs et progresser en photographie. Évidemment, il faut savoir accepter les critiques et savoir les prendre en compte. C’est ce qu’on fait au Photo Club tous les mois avec les rendus de thèmes !

 


 

50mm1

9 – Essayez une focale fixe pas chère

Il est assez probable que vous ayez acheté votre appareil avec un 18-55mm. Ce n’est pas une optique à jeter à la poubelle, et elle a l’avantage d’être assez polyvalente. Mais il y a certaines situations où vous serez limités par l’optique, notamment en basse lumière, et la qualité de l’image reste assez limitée. Pour une petite centaine d’euros, vous pouvez sans doute trouver une focale fixe à grande ouverture, comme le 50mm f/1.8 par exemple, qui donne d’excellents résultats même sur des boîtiers d’entrée/milieu de gamme. Mais je vous avertis, l’usage de ces optiques peut rapidement devenir addictif !

 


 

ps_lr1

10 – Lancez-vous dans la post-création

Une fois la prise de vue maîtrisée, vous pourrez encore améliorer vos photos en faisant des retouches simple au début (balance des blancs, contraste, luminosité, ajustement des couleurs, etc..), puis plus complexes ensuite (ajouts de filtres et de calques).