pt-image
Olivier Borderieux Photographe amateur à Saint-Étienne

ACTUALITÉ

CONTACT

CITATION / PROVERBE

Les modes et programmes

Comprendre les modes et programmes d’un appareil photo : Auto, P, S, A, M

 

molette
Différents type de molettes de réglages du mode

 

Le mode automatique (AUTO)

L’avantage de ce mode est d’effectuer tous  les réglages automatiquement. En effet l’appareil photo va déterminer automatiquement un couple vitesse et ouverture du diaphragme en fonction de la lumière: sensibilité ISO.
Vous n’avez rien à régler, l’appareil s’en charge ! Ainsi vous pouvez vous consacrer uniquement au cadrage et à la composition.

Vous obtiendrez une photo toujours réussie, mais vous n’apprendrez pas à régler vous même votre appareil. Vous obtiendrez des photos classiques en toutes circonstances mais vous ne pourrez pas non plus effectuer de filé, régler suffisamment sur la profondeur de champs, ou parvenir à certains résultats.

Ce mode est utile pour débuter, dans des conditions difficiles ou lorsque l’on n’a pas le temps de faire des réglages poussés (photo sur le vif).

 

Le mode programme (P : program)

Assez proche du mode AUTO, le mode programme laisse tout de même accès à certains réglages. En effet même si l’appareil règle automatiquement le couple vitesse d’obturation / l’ouverture du diaphragme, vous pouvez modifier l’exposition, la balance des blancs, le type de lumière, le collimateur Auto Focus, la sensibilité du capteur (ISO)…etc.

Ce mode est donc idéal et marque la transition du mode automatique destiné aux débutants à celui des modes à priorités. Il vous aidera tout en vous laissant une certaine liberté de création.

 

Le mode priorité à la vitesse (S : speed – ou Tv)

Le mode priorité vitesse vous permet de choisir vous même la vitesse de capture (temps de pose) tandis que l’appareil photo sélectionne automatiquement une ouverture adaptée en fonction du temps de pose, afin d’obtenir une exposition la plus convenable possible.
La netteté d’un sujet en mouvement va dépendre de la vitesse d’obturation choisie. Plus le sujet se déplace rapidement, plus le temps de pose devra être rapide pour que le sujet reste net.

Pour les sujets en mouvement, il est préférable de suivre le déplacement en maintenant le bouton du déclencheur à mi-course – pour conserver la mise au point – et de déclencher la capture un peu avant que le sujet soit placé dans le cadrage souhaité. De ce fait en suivant le sujet mobile vous pouvez réduire la vitesse d’obturation et ainsi obtenir une photo où seul le sujet est net et les éléments immobiles flous, appelé “filé”.

La priorité doit être donnée à la vitesse quand on utilise une longue focale à main levée. La vitesse minimale à main levée doit être au moins égale à la focale de l’objectif. Selon cette règle un grand téléobjectif de 400mm ne doit pas être utilisé à une vitesse inférieure à 1/400s si on veut éviter le risque de flou du aux tremblements et vibrations. Si le télé est sur pied ce sont les vibrations provoquées par les mouvements du miroir et de l’obturateur qu’il faut combattre.

Ce mode est idéal pour les sujets en mouvement, qu’on veuille figer le mouvement avec des vitesses élevées ou créer un flou de mouvement ou un filé, en réduisant cette vitesse.

 

Le mode priorité à l’ouverture (A : aperture – ou Av)

Le mode priorité ouverture ou priorité diaphragme (les deux termes sont identiques) permet de choisir une ouverture de diaphragme manuellement et ainsi de contrôler la profondeur de champs de votre image. En photographie, la vitesse et l’ouverture sont liées, l’appareil photo va donc choisir automatiquement la vitesse en fonction de l’ouverture que vous aurez choisie. L’ouverture contrôle la quantité de lumière qui atteint le capteur, les ouvertures les plus petites sont donc associées à des vitesses lentes (pour que l’image ait le temps de se former sur le capteur) et inversement, les grandes ouvertures sont associées à des vitesses rapides.

 La profondeur de champ, c’est la zone sur laquelle une image est parfaitement nette. Cette zone dépend de la focale de l’objectif employé, du diaphragme utilisé pour la prise de vue et de la distance de mise au point de l’objectif. Si vous disposez de suffisamment de luminosité pour la sensibilité du capteur, et que, par conséquent, le problème de la vitesse minimale ne se pose pas, vous pouvez en profiter pour répartir au mieux la profondeur de champ selon l’effet que vous voulez obtenir.

 Pour une grande profondeur de champ, vous opterez pour une courte focale et/ou une petite ouverture du diaphragme (une petite ouverture correspond à des grands chiffres: f/8, f/11…).
Pour une faible profondeur de champ réduisant la zone de netteté au seul sujet principal du cadrage vous choisirez un téléobjectif et/ou une grande ouverture du diaphragme (une petite ouverture correspond à des grands chiffres: f/2, f/2,8…).

 Si le temps de pose est trop court (1/4000 – 1/8000) pour travailler à pleine ouverture il vous reste deux possibilités :
> prendre un film plus lent (100 ISO)
> placer devant l’objectif un filtre gris-neutre (Filtre ND) qui va absorber de la lumière et ainsi obtenir une vitesse plus faible.

 Ce mode est idéal pour les sujets fixes, lorsqu’on veut isoler le sujet avec une faible profondeur de champ.

 

Le mode manuel (M : manual)

Le mode manuel est totalement paramétrable. Vous êtes complètement libre de choisir votre couple vitesse et ouverture de diaphragme, ainsi que l’exposition. Le posemètre de votre appareil photo numérique vous indique tout de même, dans le viseur ou sur l’écran, si votre choix de réglage offre une exposition correcte selon lui. Ce mode est très performant car il permet au photographe de prendre des photos dans toutes les circonstances et peut utiliser une correction de l’exposition suivant le sujet. Ainsi vous pouvez obtenir  des rendus différents pour une même scène.

Le mode Manuel, très utilisé par les initiés, permet au photographe débutant d’assimiler et de comprendre les notions élémentaires de la photographie, relatives aux couples vitesses et ouvertures de diaphragmes. Le débutant pourra ainsi progresser rapidement en s’exerçant avec ce mode et tous les réglages à disposition.

Ce mode est idéal pour une photo composée, lorsqu’on a le temps de faire tous les réglages manuellement.

 

Les modes scènes

Il en existe une quantité incroyable, et s’adapte à la circonstance pour que votre prise soit parfaite, que vous photographiez vos amis lors d’une soirée en ville, une course de VTT ou une cascade dans un paysage montagneux.

Les principaux sont :

  • Le Mode Sport privilégie les grandes vitesses afin d’obtenir des images nettes de sujets en mouvements, mais vous n’obtiendrez pas de sujet détaché de l’arrière plan (à cause des grandes vitesses justement).

 

  • Le Mode Portrait offre une faible profondeur de champs afin d’isoler le sujet du fond qui sera flou.

 

  • Le Mode Macro permet également d’isoler le sujet par un fond flou tout en conservant une vitesse d’obturation suffisamment grande pour éviter le flou provoqué par le mouvement du photographe.

Ces modes sont pratiques pour des types de scènes courantes.